Portrait de Noël Audrand

ca. 1953
Photographie
Photographie noir et blanc
Fonds photographique Noël Audrand

 

Cette photographie a été prise à Thonon-les-Bains, près du lac Léman. Noël Audrand encadre des stages de voile et de canoë-kayak. C'est ici qu'il fait la connaissance de Jean Olry, futur entraîneur de l'équipe de France de canoë-kayak.

Noël Audrand est moniteur-chef du centre de l'Union nautique française (UNF) dont Jean Olry est le directeur. L'UNF deviendra l'Union nationale des centres sportifs de plein air (UCPA) où Noël Audrand continuera ses activités, entre autres comme formateur des moniteurs au centre de Niolon (Marseille), durant l'été pendant 12 ans.

 

Nécrologie de Noël Audrand

C'était le père du kayak en Béarn

Noël Audrand, ancien professeur d'éducation physique au lycée Saint-Cricq, a crée en Béarn le premier club de canoë-kayak de la région (archives Pyrénées-Presse).

Les sports d'eaux vives sont aujourd'hui orphelins. Noël Audrand, le père du canoë-kayak en Béarn, vient de disparaître.
Né en 1923 près de Narbonne, ce sportif se consacra très tôt à cette discipline alors méconnue. Il fut ainsi, au début des années 50, l'un des tout premiers moniteurs français sous l'égide de l'Union nautique française.
Professeur d'éducation physique et sportive, il enseigna tout d'abord à Périgueux où il fonda également un club au milieu des années 50, avant de venir quelques années plus tard à Pau, au lycée Saint-Cricq où il va marquer des générations de potaches. "C'était un professeur, un maître, respecté des ses élèves par son autorité naturelle, teintée de malice et d'ironie qui cachaient une bonté et une générosité profondément humanistes", se souviennent certains.
En l'absence de toute structure de canoë-kayak en Béarn, c'est à Saint-Cricq toujours que M. Audrand va créer le premier club palois, en liaison avec la MJC de Cadié (Cadier). Initiateur - hors pair - aux sports d'eaux vives, il fabriquait aussi les embarcations avec ceux qui allaient s'en servir.
Le club très vite va intégrer le Club universitaire palois (CUP), dont Noël Audrand deviendra président. C'est à cette époque qu'il convaincra la municipalité d'aménager les locaux des anciens abattoirs, au bord du gave, pour y installer l'association devenue depuis Pyrénées-Eaux-Vives.
Moniteur UCPA, administrateur de la fédération française de Canoë-kayak, juge-arbitre au niveau national et international - il a officié lors de championnats du monde, ou encore aux Jeux olympiques de Munich -, M. Audrand aidera en Béarn au développement de sa discipline favorite en aidant au lancement des clubs d'Oloron ou de Nay.
C'est ainsi plusieurs générations de sportifs, dont certains de très haut niveau, comme Tony Estanguet le plus récemment titré, qui aujourd'hui regrettent sa disparition.
Les obsèques de Noël Audrand seront célébrées demain mercredi 22 août à Bizanos.
Notre journal présente à sa famille ses condoléances attristées.

(Article paru dans La République du 21 août 2001)